9 août 2017

Mexique #3, 48h à Tulum

 photo 1-tulum quintana roo ruines mayas-plage_zps3tses7ye.jpg Il n'y a plus tellement de linéarité dans mon récit de voyage au Mexique. Je souhaitais vraiment vous le raconter chronologiquement à notre itinéraire mais j'ai tellement de mal à tenir un rythme par ici et puis par là-bas aussi, du côté de ma vie privée et pro. Entre temps je suis repartie en vacances et d'autres arrivent encore. Je ne sais donc pas à quel moment et si, je clôturerai mon récit de ces 17 jours (c'est précis) merveilleux. J'ai reçu pas mal de demandes de conseils d'itinéraires et d'adresses; je ne suis pas certaine que les nôtres soient les meilleurs mais cela peut vous donner quelques indications.
Il y a tellement de possibilités, tellement de lieux à tester, bien souvent on se retrouvait 2 fois au même endroit car on avait eu un coup de coeur pour une adresse ou alors tout l'opposé, on se posait dans un petit lieu simplissime; parfois même nous étions même tellement fatiguées qu'on dinait de bières et de cacahuètes au piment (ma drogue locale, introuvable chez nous, je crois qu'en moyenne j'en ai mangé 1 paquet par jour pendant tout le séjour).
Mon conseil ultime est finalement de suivre votre instinct et votre rythme.
Le Yucatan est une région dans laquelle il est tellement facile de voyager et tellement adaptée aux touristes que vous n'aurez aucun mal à trouver la formule qui vous correspond.
Aujourd'hui alors, nous terminons la balade à Tulum l'incontournable, Tulum la désirable, Tulum la contrastée.
Après Bacalar, je dois vous avouer que l'on appréhendait un peu d'aller là-bas. D'y retrouver une trop grosse agitation, un manque de naturel surtout. 
Nous avons alors pris la route plein d'à priori et de certitudes quant à son manque d'authenticité, son surplus de bling et de frime. Résultat cette ville nous a fait l'effet inverse. 
Pleine de contrastes donc, la ville offre 2 versions : d'un côté ses bancs (et bars) de touristes, près des plages au sable blanc qui font partie (pour le moment) des plus belles plages où j'ai eu la chance d'aller et ses eaux turquoises.
Plus au coeur, ses locaux qui se mêlent aux touristes plus discrets
Et puis son rythme, plus agité et festif qu'au Centre ou au Sud de la région d'où nous venions et une certaine frénésie assez excitante je dois l'avouer.
On a loué des vélos, le mode de transport privilégié, et nous sommes déplacés uniquement ainsi.
La ville est particulièrement adaptée aux 2 roues. On s'est alors rendus d'une extrémité à l'autre de la ville en pédalant. C'est ultra-safe, ultra grisant aussi (je suis une adepte des vacances 'sportives' et déjà à Paris je ne me déplace qu'en vélo), aller où bon nous semble, sans contraintes ou difficultés. 
ça vaut vraiment le coup de découvrir Tulum et sa réalité, car la ville a je crois, bien plus à offrir que ses cabanes chics et ses eaux transparentes.
 photo 2-tulum quintana roo ruines mayas-plage_zpsncy84va1.jpg  photo 3-tulum quintana roo ruines mayas-plage_zps7zmjzh4g.jpg  photo 4-Tulum ruines mayas_zpssngzbbwa.jpg  photo 5-tulum quintana roo ruines mayas_zpstztmb1ys.jpg  photo 6-tulum quintana roo ruines mayas_zpsqmrzyfoc.jpg  photo 7-Robe ete cache coeur zara tulum_zpst5bljv8c.jpg  photo 8-Robe ete cache coeur zara tulum_zpsfhbr0rzy.jpg  photo 8-tulum quintana roo ruines mayas-plage_zpspiz9tdh8.jpg  photo 9-tulum quintana roo ruines mayas-plage_zpsbj0ebu0s.jpg  photo 10-tulum quintana roo ruines mayas_zpsvdnhsigf.jpg  photo 11-Robe ete cache coeur zara tulum_zps1chzhrkb.jpg  photo 12-Robe ete cache coeur zara tulum_zpsfuaubrom.jpg  photo 13-tulum quintana roo ruines mayas_zps94ukr1i3.jpg  photo 13-Robe ete cache coeur zara tulum_zpsronqnrjt.jpg  photo 14-Robe ete cache coeur zara tulum_zpsrbmzvcoa.jpg  photo 15-tulum quintana roo ruines mayas-plage_zps1odunpuj.jpg  photo 17-Robe ete cache coeur zara tulum_mexique_zpsrobztvzu.jpg


*** BONNES ADRESSES ET INFOS PRATIQUES ***

POUR MANGER
  • Teetotum, Av. Coba Sur S/n. Lote 2, Centro. A la sortie du centre-ville, sur la route des plages. Petite boutique hôtel (comptez moins de 100€ la nuit) qui ouvre son restaurant à tous du matin au soir et sert des petits-déjeuners toute la journée (leur spécialité, le french toast à la banane, est absolument démentielle !). La décoration est soignée, ultra-colorée, le lieu lumineux et une représentation emmurée de ce qu'est Tulum : joyeuse et relaxante.
  • Burrito Amor, Avenida Tulum, une petite cabane en plein air abritée d'un toit en taule qui donne sur le bord de route. Nous logions juste à côté donc nous y sommes allées prendre le petit-déjeuner. Un peu cher, pas hyper copieux mais les produits sont frais et estampillés healthy (une constante à Tulum) et les serveurs ultra-canons (c'est toujours un plus). Il parait aussi que les cocktails servis le soir, sont très bons.
  • Estancia Jujena, Avendia Tulum & centeanurio Sur. Un restaurant argentin qui sert toutes les spécialités du pays (ma nourriture favorite) . On l'avait repéré la veille et on salivait d'avance d'y aller rêvant d'un morceau de viande après les kilos de tacos de crevettes et guacamole avalés les 10 derniers jours. 
  • Le glacier qui est à côté, Panna et Ciocollato, pour un kiff de fin de dîner et des parfums complètement inédits de notre côté de l'océan.
POUR DORMIR
       Après le coup de coeur pour la version auberge de Bacalar, on souhaitait renouveler l'expérience à Tulum.
  • On nous avait largement recommandé Jose at Mama's home. Le taxi nous y a déposé en arrivant, l'auberge qui nous a semblé ultra-conviviale, encore plus festive, tout en couleurs et dissimulée par un grand portail métallique dans une rue perpendiculaire à l'avenue principale de la ville était malheureusement complète.
  • On a donc choisi un petit hôtel (un peu plus loin sur l'avenida Tulum mais dont je ne me souviens plus du nom, je suis désolée) sans tellement d'atouts si ce n'est une chambre propre climatisée et une salle de bain spacieuse au centre de la ville et non près de plages (un choix volontaire de notre part car nous avions vraiment envie de profiter de l'agitation de la ville et pas uniquement du restau de notre hôtel, de qui nous a permis de voir un autre aspect de Tulum, plus intéressant, j'en suis convaincue).
POUR SE DEPLACER
  • Le vélo donc, qui se loue à la journée ou à la semaine et qui a en plus le bon goût d'avoir une allure dingue, très california-like. Il y a des points de locations tous les 300m environ. Certains établissement où vous logez en proposent gratuitement ou on des offres privilégiées. En moyenne, comptez moins de 5euros la loc par jour. 
 photo 18-adresse hotel restaurant Teetotum tulum mexique_zpsxoflhquj.jpg  photo 19-adresse hotel restaurant Teetotum tulum mexiqu_zps6eixhw4e.jpg  photo 20-adresse hotel restaurant Teetotum tulum mexique_zpsddig4evf.jpg  photo 21-adresse hotel restaurant Teetotum tulum mexique_zpsroedt6ae.jpg  photo 22-2-adresse restaurant argentin tulum mexique_Estancia Jujena_zpszajyph39.jpg

2 commentaires:

  1. Superbe article !! je pars demain faire le même voyage sur 15 jours. J'ai un peu peur néanmoins car je lis partout qu'il ne faut pas boire de jus de fruits frais, pas manger de crudités, salade, glaces, fruits...je ne voudrai pas être malade : as tu été embêtée ? car les ceviche, les tacos remplis de crudités et les photos de tes jus et salades de fruits me font bien envie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Marie. Quelle chance. Si je pouvais, je repartirai sur le champ !!!
      J'espère d'ailleurs que ma réponse ne t'arrivera pas trop tard.
      Alors, j'avoue que je ne lis jamais vraiment les commentaires alarmistes des guides et autres forums (surtout quand ils sont français car nous sommes les rois du négatif et des angoisses).
      Je voyage toujours en prenant mes repas dès que possible, comme les locaux ou dans les lieux les plus 'typiques' ; c'est en partie ce qui fait la richesse du voyage selon moi aussi :)
      Nous avons donc mangé dans la rue, bu des litres de margarita avec des glaçons, avalé des smoothies dans des gares, goûté des variétés infinies de tacos et dévoré des kilos de fruits, sans avoir été malade 1 seule fois (je sais aussi que je ne suis pas du tout sensible à ce niveau-là).
      Mais quoi qu'il en soit, je ne crois pas qu'il y ait de raison de s'alarmer, juste un peu de bon sens, de feelings et une boite d'imodium à portée de sac si on sent son estomac faire des noeuds ^^
      Très bon voyage
      Malvina

      Supprimer