Pages

27.2.15

Nike Women's Club #2

 photo 1-SW15020_NIKE_WomenClub_Day02_JJ1240_WIP_zpsgx8zdwjh.jpg Le samedi, quand je n'ai pas gueule de bois et que je ne suis pas blessée (vendeuse de rêves,on m'appelle), j'adore profiter de ma (fin de) matinée pour aller courir ou passer 1h ou 2 à la gym suédoise.
La semaine, sécher son cours est facile : une journée au bureau qui s'éternise, un apéro qui s'improvise, mais le week-end pas d'excuse.
Ce samedi, j'avais (presque) pas gueule de bois et même si j'avais le pied abimé (la faute à ce qui cause la gueule de bois; note pour plus tard, ne pas porter des chaussures qui glissent, à talons, sous la pluie, passée une certaine heure), j'ai enfilé ma tenue de combat pour me rendre à la deuxième session du Nike Women's Club.
 photo 3-SW15020_NIKE_WomenClub_Day02_JJ0381_WIP_zpsefkeg8xb.jpg  photo 2-SW15020_NIKE_WomenClub_Day02_JJ0674_WIP_zpsfl0y94iy.jpg  photo 4-SW15020_NIKE_WomenClub_Day02_JJ0408_WIP_zpsuygxnwke.jpg  photo 4-SW15020_NIKE_WomenClub_Day02_JJ1450_WIP_zpsih2vs21h.jpg  photo 5-SW15020_NIKE_WomenClub_Day02_JJ1428_WIP_zpsoxlaszi0.jpg
Tenue de combat (et ciré sur le dos; note pour plus tard, investir dans un parapluie) car c'était de ça dont il s'agissait, l'invitation le rappelant en grosses lettres : "Nous vous attendons pour un entrainement Boxe & Yoga en marge du Nike Women's Club". 
Le principe de ce Nike Women's Club : Tous les mois, nous rassembler, nous les filles, pour des sessions de training, de running et de fun bien entendu afin de préparer la course Nike Women’s Paris du 07 juin 2015. 
Un peu plus tard, je lirai ceci : "De la boxe au yoga, vous savez tout faire. Votre détermination est sans limite. Vous êtes le ‪#‎NikeWomen‬ Club" ... et la pluie battante ce jour-là n'en était certainement pas une pour moi et la cinquantaine d'autres filles présentes, prêtes à se dépasser. 
Dépose des sacs, des manteaux trempés, exclamations bruyantes devant la nouvelle collection training, dégustation des green juice Yumi Drinks, les choses sérieuses peuvent commencer ! Dans une ambiance qu'un épisode de Rocky n'aurait pas à envier, les coachs nous annoncent la couleur (mot qui rime avec douleur. Coïncidence ? Je ne crois pas) (en vrai, j'exagère surtout pour les besoins de la narration).
 photo 8_SW15020_NIKE_WomenClub_Day02_JJ1296_WIP_zps3nobt0xs.jpg  photo 6-SW15020_NIKE_WomenClub_Day02_JJ0298_WIP_zpsl23amy79.jpg  photo 7-SW15020_NIKE_WomenClub_Day02_JJ0065_WIP_zpspou0r8ht.jpg  photo 8-SW15020_NIKE_WomenClub_Day02_JJ0433_WIP_zpsfn9jxt5t.jpg  photo 9-SW15020_NIKE_WomenClub_Day02_JJ0421_WIP_zpsezjovsxx.jpg  photo 9-SW15020_NIKE_WomenClub_Day02_JJ1221_WIP_zpsr4zdaw2l.jpg
 photo 10-SW15020_NIKE_WomenClub_Day02_JJ0500_WIP_zpseftrqzmh.jpg  photo 11-SW15020_NIKE_WomenClub_Day02_JJ0547_WIP_zpsaamlvhpg.jpg Comme toujours, la playlist est bien pensée et c'est sur un classique mais néanmoins très efficace Eye of the Tiger (Rocky je disais donc) que nous commençons. 
Coups droits, uppercuts, corde à sauter (eheh), abdos en duos, burpees suivis d'une nouvelle série d'uppercuts, les mouvements s'enchaînent pendant 20mins que je ne vois pas passer. 
Il est déjà l'heure de faire redescendre le coeur et de s'étirer. Une liane blonde arrive, Sandrine, prof de Strala Yoga, variation de la discipline que j'avais très envie de tester. Ici, les mouvements s'enchaînent au rythme de la voix de la prof pour plus de 30 minutes de ce qui ressemble à un long étirement dynamique. ça tire un peu, sans être douloureux, ça fait du bien ! Parfait après un effort musculaire important ou pour étirer l'ensemble de son corps et se détendre après une longue semaine. J'aime vraiment. Je suis déjà prête à recommencer, mais avant ça, on est attendues pour bruncher. 
 photo 12-SW15020_NIKE_WomenClub_Day02_JJ0638_WIP_zpsbycvsgxf.jpg  photo 13-SW15020_NIKE_WomenClub_Day02_JJ1397_WIP_zps8c5a3ygd.jpg  photo 13-SW15020_NIKE_WomenClub_Day02_JJ0245_WIP_zps4qy36yyf.jpg  photo 14-SW15020_NIKE_WomenClub_Day02_JJ0671_WIP_zpshfkoodqo.jpg  photo 15-SW15020_NIKE_WomenClub_Day02_JJ1402_WIP_zpsnpzlv9ny.jpg
- Pour vous inscrire vous aussi aux prochaines sessions, surveillez l'actualité et la page Facebook de Nike Women -

26.2.15

Sri Lanka à travers mon iPhone

Déjà près d'1 mois que je suis rentrée du Sri Lanka; 1 mois ! Déjà ! J'ai l'impression que que ça fait une éternité pourtant. J'avais dit que j'en aurais parlé vite, très vite, plus vite en tout cas mais le quotidien, les obligations, le profiter pendant, ont rapidement repris le dessus sur le reste, effaçant tel l'océan un message écrit sur le sable beaucoup trop vite les bénéfices du voyage (bronzage inclus).
Restent les souvenirs encore bien présents et les nombreuses photos prises. 
 photo 1-srilanka-tangalle-bus_theacute_colombo-train_zpshyq8mydy.jpg Alors aujourd'hui, off pour la journée, occupée à lutter contre les microbes j'ai profité d'une légère trève et j'ai sorti ma tête de sous mes 3 couvertures, ouvert l'ordi, Photoshop et fouillé dans mon téléphone pour vous partager quelques photos capturées à travers mon iPhone. 
J'en ai déjà pas mal postées sur Instagram et d'autres gardées, jamais encore publiées, jouant avec les connexions wifi très aléatoires du pays et évitant de vous flooder pendant le voyage.
Les images valent plus que des mots que l'on dit, je suis moyennement d'accord. En plusieurs mots alors, je peux vous dire que ce voyage est certainement l'une des plus belles destinations où j'ai pu me rendre. Il y a beaucoup de douceur dans ce petit pays encore relativement préservé du tourisme et des touristes. Je crois que ça ne durera pas. C'est dommage d'une certaine façon et à la fois, j'ai envie de dire à tout le monde (et d'ailleurs je le dis beaucoup depuis que je suis de retour) : allez-y, partez découvrir ce pays si surprenant, beau, agréable. Evidemment tout n'y est pas parfait mais est-ce que cela existe vraiment ? J'ai souri tellement souvent, soupiré de satisfaction encore plus souvent, répété des "on est si bien", "oh c'est si bon ça" "han mais ils sont tellement sympas" (en appuyant très fort sur le tellement) et je suis restée sans voix régulièrement aussi. 
Voilà donc un premier aperçu avant de vous livrer d'avantage les détails et l'itinéraire de notre voyage. 
 photo 2-srilanka-adamspeak-theacute-plantation-train_zpsoth4i2dt.jpg  photo 3-srilanka-plage-ocean-surf-mirissa_zpsg1zd7yoo.jpg  photo 4-srilanka-ocean-surf-palmiers_zpsim4yhxyu.jpg  photo 6-srilanka-look-billabong-surfwear_zps1bypiwwb.jpg  photo 5-srilanka-mode-surfwear-billabong_zpsf5q46k1w.jpg  photo 8-srilanka-food-cuisine-recette-jus-rotti_zps0ma0xeek.jpg  photo 7-srilanka-food-recette-fruits_zpsunuemznr.jpg
- Je porte short Levi's Vintage - Bikini Triangl Swimwear - Lunettes de Soleil Meteor, Rayban via Designer Seven -  Robe Promod (old) - Foulard soie, comme un garçon - Blouse achetée en Argentine il y a très longtemps - Birkenstock Madrid Golden - Sac cuir Erotokritos - Jupe palmiers Asos (old) - Débardeur Billabong - Combi-short Billabong (disponible bientôt) - Short Monoprix (old) - Pantalon Leon & Harper (été 2014) - Sac Protest Boardwear -

24.2.15

Les dernières fois

Il y a tout un truc autour des premières fois : le premier baiser, le premier rapport sexuel, le premier je t'aime, le premier CDI aussi. La liste est exhaustive et aussi longue qu'il y a de première fois possibles pour chacun d'entre nous.
Le premier qui marque le début de quelque chose, la découverte d'un instant nouveau et une possible suite à venir.
Mais il y a aussi les dernières fois. Les dernières fois qui en sont sans qu'on le sache et les autres qu'on voit arriver et auxquelles on peut même parfois se préparer. Il se peut qu'on connaisse l'échéance, la date de validité, le point de finalité, comme un aliment qui arrive à terme et qu'on doit jeter.
 photo blog_srilanka-paris-bars-1_zps0d4fc76e.jpg Alors ces dernières fois, de celles que l'on voit arriver, je les appréhende différemment, souvent je fais le choix de les apprécier d'avantage, de les vivre plus intensément en dressant la liste de ces moments ou de ces détails dans ma tête telle une montre à remontage : dernier coucher de soleil dans cet endroit, dernière fois que j'irai sur cette plage, dernière fois qu'on boira une bière ici, dernière fois qu'on se croisera par là. 
Chronique d'une fin annoncée qui fait je crois, tout ressentir plus fort.
Ouvre grand les yeux Malvina, respire un peu plus profondément, serre plus fort, savoure avec plus d'appétit, aime plus intensément. 
 photo blog-srilanka-paris-bar_zps3638c36e.jpg
Il y a ces dernières fois heureuses, douces, qui nous rappellent au bon souvenir d'un endroit, d'une personne, d'un moment. Et puis il y a les autres, ces dernières fois qu'on ne voudrait pas connaitre, qui serrent le ventre et le coeur trop fort, qui coupent le souffle et sabotent les nuits. Pas maintenant, ce n'est pas le bon moment, c'est encore trop tôt, je n'étais pas prête, et puis je ne suis pas bonne pour les aux revoir.
Restent alors les possibilités des prochaines fois. On se nourrit d'espoir que l'on dit. Un jour, peut-être, on y reviendra, on se reverra. Ce sera sans doute différent, la bière ne se boira plus au même endroit, le coucher de soleil n'aura pas tout à fait la même couleur, l'odeur aura peut-être changé aussi, et on dira je me souviens, la dernière fois.

Mais entre toutes ces fois alors ? La promesse de vivre, de ne plus attendre, essayer de ne pas regretter, les remords il avait raison Oscar, c'est mieux. Profiter du moment pendant, tout simplement et pas uniquement lorsqu'il s'agit d'une première ou d'une dernière fois. 

15.2.15

Live In Levis

 photo 1-vestejeanshearlingLevis_blondhair_zps0b4882c1.jpg Cette veste, un classique de Levis, cela faisait des années que je la convoitais, la regardant d'un oeil envieux et d'un autre un peu apeuré (mon côté stomy Bugsy de la mode, mais oui vous savez lui, l'épatant qui ne pleure que d'un oeil; Non ? Bon).
Je disais donc, j'adorais, j'adore encore évidemment (je change souvent d'avis mais quand même) mais je craignais son allure un peu 'bonhomme' (c'est que je ne suis pas un petit gabarit et j'accuse des épaules de 5 ans de natation intensive à l'adolescence) et de perdre alors à jamais toute trace de féminité si elle rejoignait ma garde-robe. Et puis, la féminité ne passe ou ne passe pas que par une veste finalement; une robe, un rouge à lèvres et des cheveux décolorés par le soleil Sri-Lankais peuvent je crois équilibrer tout ça. C'est d'ailleurs ce que je préfère, vous le savez maintenant : jouer sur le mélange des styles... et un peu des genres.
Bon début de semaine ! 
 photo 2-vestejeanshearlingLevis_blondhair_zps2c5556b3.jpg  photo 3-vestejeanshearlingLevis_blondhair_zpsb23c575f.jpg  photo 4-vestejeanshearlingLevis_blondhair_zps6aeb719f.jpg  photo 5-vestejeanshearlingLevis_blondhair_balenciaga_zps699e69c4.jpg  photo 6-vestejeanshearlingLevis_blondhair_zps1446c573.jpg
- Sherpa Trucker Jacket, Levi's (-20% supplémentaires avec le code Sale 20)
  - Robe Sandro (5 ans d'âge au moins) - Boots Balenciaga -

10.2.15

Happy Life, Happy Humain Beings, Happy Ocean

 photo 1-gstar_raw_for_the_oceans_zps000cc7d2.jpg
Le titre le plus long pour noyer le poisson (c'est le cas de le dire), rapport à mes photos du Sri Lanka qui tardent à arriver. ll faudra à nouveau patienter avec un look pris bien avant mes vacances et même avant les vacances de Noël, c'est dire. De quand mes cheveux (on y revient toujours) avaient viré orange et que j'avais une mine de bidet. 
Fin de la cacophonie des couleurs car j'attire surtout votre attention sur ce sweat noir et blanc et cette association bien pensée, G-Star Raw For the Oceans; une initiative menée par la marque de retirer les déchets plastiques des océans et les transformer en vêtements afin de lutter pour la sauvegarde des fonds marins. Résultat : une collection qui a fière allure et clame haut et fort son message qui me touche tout particulièrement. 
Je pense d'ailleurs que les océans rendent les gens plus heureux et la vie plus belle, moi qui ne peux pas vivre trop loin des grandes bleues. 
J'ai des petits réflexes lorsque je vais me baigner et la maniaque de la crème solaire que je suis par exemple, prend bien soin de n'utiliser que des marques qui respectent elles aussi l'océan et l'environnement. Je pense notamment à EQ Love ou Seventy One Percent.
Ce n'est pas grand chose, pas suffisant mais je crois aussi que ce sont autant de petits gestes et réflexes à adopter au quotidien afin de limiter au moins un peu les dégâts. 
 photo 2-gstar_raw_for_the_oceans_manteaulaine_gris_zps95ee5144.jpg  photo 4-gstar_raw_for_the_oceans_manteaulaine_gris_zps40a0d115.jpg  photo 3-gstar_raw_for_the_oceans_manteaulaine_gris_zpsf6a3a7e0.jpg  photo 5-gstar_raw_for_the_oceans_manteaulaine_gris_zps2cd5de0f.jpg  photo 6-gstar_raw_for_the_oceans_manteaulaine_gris_zpse34a49a3.jpg  photo 7-oldskool_vans_noir_zpsd91854e4.jpg
- Sweat G-Star Raw For The Oceans - Legging Zara - Manteau Mango - Vans Old Skool - Bonnet & Other Stories -