Pages

25.7.14

Dis, dis, on va au rocher ?

 photo 1-Biarritz_rocher_plage_miramar_zps9524f0b2.jpg J'avais, une fois n'est pas coutume, pris mes billets à l'avance, poussée par cette excitation de retrouver ce petit bout d'océan que j'aime tellement. Je déteste prévoir, la peur de l'engagement se matérialise jusqu'à une simple date et un horaire sur un billet de train (qui de toute façon n'arrivera pas à l'horaire indiqué) (sncf mon amour).
Quand on aime, on changera qu'on dit aussi...
J'avais rempli ma valise de peu de choses finalement. Birks, Vans, jean élimé, crème solaire, appareil photo, short trop court et chemise palmiers. Le bon ordre des choses et mes associations préférées.
Le soleil a joué au chat et à souris mais a sorti suffisamment longtemps son museau pour que l'on profite de l'eau tiède et de longues baignades. En tout cas, juste assez pour me rappeler qu'être dans l'eau, est la meilleure sensation du monde. Etre là-bas certainement l'une des plus agréables aussi.
2 jours ça passe vite, alors on en a profité tout en profitant pour ne rien faire; c'est possible.
J'ai peu sorti mon appareil finalement (beaucoup plus mon téléphone. je suis accro et Instagram est ma drogue favorite, même si ça en énerve plus d'un). Il n'y a donc pas grand chose à montrer mais la prochaine fois, bientôt, je me rattraperai... enfin peut-être. 
 photo 3_Biarritz_rocher_plage_miramar_zpsb5070027.jpg  photo 4_Biarritz_rocher_plage_mirama_surf_surfeurs_zpsf3bf0deb.jpg  photo 5-Biarritz_rocher_plage_mirama_maisonjpg_zpsaf275588.jpg  photo 6_birkenstock_arizaone_plage_zpscca73adc.jpg  photo 7_lookchemisepalmiers_vintage_zpsb302acad.jpg  photo 8hemisepalmiers_vintage_hshort_zps57a0fb1b.jpg  photo 9look_chemise_palmiers_vintage_zpsb133d2ce.jpg  photo 10chemisepalmiers_vintage_zps7e638c2e.jpg  photo 11Biarritz_maison_architecture_zps8296babb.jpg  photo 12-Biarritz_rocher_plage_mirama_zps5721f338.jpg  photo 2_Biarritz_rocher_plage_mirama_zps85a0e291.jpg
Short Zara (soldes été 2013) - Chemises palmiers H&M Homme - Birkenstocks Arizona - Lunettes de soleil Harvest, Karen Walker - 
Peau, pas maquillée - cheveux emmêlés par l'océan. 

17.7.14

Net-à-Surfer

 photo NET-A-SPORTER_NOUVEAUTEacuteS_zps84f0d0e5.png  photo NET-A-SPORTER-SHOP_zps022e69c0.jpg C'est la news que l'on a beaucoup commenté la semaine dernière et qui a emballé le coeur des modeuses/sportives (et vice-versa), Net à Porter le site de ventes de luxe propose désormais son pendant sport.
Pas le premier à proposer cette orientation sportive (quelle marque ne l'a pas encore fait cette année ?) je dois dire que je suis très séduite par leurs propositions qui si, elles restent très chères, n'en sont pas moins originales et désirables.
Fauchée mais curieuse, j'ai surtout été interpellée par l'onglet Swim/Surf. Qu'allait-il bien nous proposer ? Des maillots trop échancrés qui n'auront que de surf le néoprene (la matière "mode" de la saison ?), des pièces importables à qui n'est pas mannequin maillot ? C'est en effet un peu ça... mais pas que.
 photo NET-Agrave-SPORTER-AVIS_zps2e4389ca.png Il y a dans cette sélection très pointue, des marques haut de gammes, de niche souvent, qui proposent des vêtements bien choisis, aux belle matières (le surf de luxe !)
Je dois dire que moi la première, je me verrais bien porter cette combi d'été Lisa Marie Fernandez sur quelques eaux chaudes, ce maillot Orlebar Brown sous une combi plus épaisse ou encore cette robe ou ce pantalon Zimmermann pour revenir de l'océan. 
Au-délà, cette catégorie qui je l'espère, continuera à s'étoffer, montre que dans une certaine mesure, le marché est encore en train de s'ouvrir à de nouveaux noms... qui peut-être s'investiront à leur tour un peu plus dans la discipline. 
 photo NET-Agrave-SPORTER_SURF_NATATION_zpse2c9da0d.png
- Net-à-Sporter, disponible depuis le 09 juillet -

15.7.14

Green Smoothie

Il y a un marché 3 fois par semaine à côté de chez moi. J'adore y aller pour faire le plein de fruits et légumes frais. J'adore aussi l'ambiance toujours très animée. Les vendeurs qui s'agitent, les gens qui se pressent autour des kilos de tomates, échangeant entre eux sur la météo ou le goût des cerises.
Souvent je m'emporte un peu par les offres du jour. "Mademoiselle, tout à 1 euro, les 3 concombres 1,00€".
Alors je prends les concombres et le reste.
L'une de mes façons préférées de préparer le concombre est avec une sauce au yaourt, moutarde et ras-el-hanout (je vous invite à goûter. Pour l'apéro, c'est parfait !). La deuxième c'est dans un smoothie... sucré qui répond à cette tendance du green smoothie. Le principe ? 40% de légumes verts, 60% de fruits. 
J'adore le préparer lorsque je rentre d'un footing ou d'un cours de gym. C'est plein de vitamines, de fibres et de protéines (!), c'est frais (je garde tous les ingrédients au frigo avant de les passer au blender) et légèrement acidulé.  
Il est un peu long à faire, il y a pas mal d'ingrédients à éplucher, donc j'en prépare 1 bouteille pleine que je conserve 2 jours au frais.
Je consomme beaucoup de jus et smoothies en ce moment, donc si vous avez des recettes, n'hésitez pas à me les partager. 
 photo 1_green-smoothie-detox-recette_zps483cb872.jpg
 photo recette-green-smoothie-detox_zps2c769624.jpg

14.7.14

Sur la peau

Il m'en a fallu du temps avant de faire mon premier tatouage (en réalité d'ailleurs LE premier en était 2 mais qui ne veulent dire qu'une seule chose).
On a tous nos raisons pour se faire tatouer et elles sont toutes très différentes. J'aime l'idée d'avoir un tatouage qui représente quelque chose de fort pour moi, de symbolique. Si je choisis leurs emplacements minutieusement, pour des raisons esthétiques notamment (en particulier les avant-bras qui ont tendance à mieux vieillir), cherchant à créer une harmonie entre chacun d'entre eux, je veux aussi un tatouage qui ait du sens pour moi. Un message sur ma peau comme pour dire "n'oublie pas ça", une sorte de roadmap de mes émotions et de mes expériences. 
Alors je passe beaucoup de temps à regarder, garder, sélectionner des typos, des styles avec une grosse préférence pour les tatouages fins et délicats.
Il y en a 3 autres que je vais faire très vite, avant la fin de l'été... et je pense pouvoir affirmer qu'ils ne seront pas les derniers.
Voici quelques styles qui m'inspirent beaucoup. 
 photo tatouage_inspiration_bras_zps82275b13.jpg
Êtes-vous tatouées ? Si oui, comment le(s) choisissez-vous ?

7.7.14

Banana cake twisté

 photo BananaCakeBread_vegan_zps932aba46.jpg Non ce blog ne vas pas se transformer en un blog de cuisine mais je dois dire que je prends de plus en plus de plaisir à passer du temps aux fourneaux (entendez, faire grincer mon blender et essayer de cuire des petites choses dans mon minuscule four).
J'essaie de perdre, non sans difficulté (c'est aussi dur de perdre du poids que de résister à la glace au Dulce de Leche) les kilos accumulés au cours de l'année passée mais sans répéter les mêmes erreurs. Ne pas me priver donc mais contrôler ce qu'il y a dans mes plats, réduire les matières grasses, les aliments trop transformés, etc. Bref je ne vous apprends rien sur les bons réflexes alimentaires.
Le plus dur pour moi ? Résister aux pauses goûters et aux grands petits-déjeuners. Je suis un vrai bec sucré.
La dernière recette que j'aime bien faire, grand classique australien, le banana bread ou banana cake. J'ai choisi de le préparer de façon un peu plus saine que la recette traditionnelle en utilisant des "bonnes" graisses végétales et des farines pauvres en gluten et riches en protéines. La farine de Khorosan (dit aussi Kamut) a en plus la particularité d'avoir un léger goût de noisette.
Moelleux à souhait, ultra-facile à réaliser et se conservant facilement 2 ou 3 jours, une tranche le matin avec un fruit frais et un thé au lait d'amande (mon préféré !) et la matinée peut commencer. 
La prochaine fois je rajouterai même un peu de noix pour une touche croquante.
 photo 2-BananaCakeBread_vegan_zps8cf3d227.jpg  photo 3-BananaCakeBread_vegan_zps1e60018f.jpg  photo 5-BananaCakeBread_vegan_zpsfd55855a.jpg
 photo 4-bananacakebreadveganhealthy_zps22df212b.jpg