25 sept. 2013

Claus, l'épicerie du petit-déjeuner


 photo 7-IMG_7224_zps3a62d6e6.jpg

Il n'y a rien que j'aime plus dans la vie que les petits-déjeuners (enfin il y a ma nièce de 20 mois et les glaces au yaourt qu'on pourrait tout à fait intégrer dans un petit-déjeuner - c'est du calcium- et peut-être quand même Ryan Gosling et les fesses des surfeurs). Pas étonnant d'ailleurs que dans Candide, notre question phare en interview c'est "quel est ton petit-déjeuner idéal ?".
ça faisait des mois que j'entendais parler de cet endroit qui ne sert QUE des petits-déjeuners. J'ai attendu de justifier une déprime post-retour à Paris et "donnons de l'intérêt à notre capitale" (j'aime de moins en moins Paris) pour réserver avec mon associée préférée, tout aussi passionnée des petits-dèjs que je ne le suis. (On n'est pas associées pour rien).
Il faisait un temps de cochon, j'ai râlé parce que bon 10h le matin, c'est tôt (je ne suis pas tellement du matin) et que la faute à ce temps de cochon, on devait prendre le métro (je ne prends le métro qu'en cas de force majeure, c'est-à-dire quand il pleut ou que je suis trop pauvre pour rentrer de la gare en taxi, soit dès que je rentre de la gare donc).
Après tout ça, on s'est un peu perdues et nous sommes arrivées avec le bon quart d'heure de retard parisien. Résultat on avait encore plus faim. (Râler, ça creuse).

 photo 16-IMG_7251_zps37a60952.jpg
 photo 14-IMG_7245_zpsfdd73af0.jpg
 photo 12-IMG_7241_zps25f6ede2.jpg

J'ai rapidement hésité à choisir 2 petites (bonnes) choses à la loooogue carte et puis être raisonnable est une qualité que je n'ai malheureusement pas. "Un petit-déjeuner Claus s'il-vous-plait Monsieur et un supplément scones aussi" que j'ai dit. (Principe de vie : goûter tous les scones dès que il y en a à la carte. Je sais pourquoi je ne vivrai plus jamais en Angleterre). Sont arrivés alors sous nos yeux affamés (?), boissons chaudes, jus de fruit frais (avec de la pomme, du céleri et d'autres fruits et légumes verts. Les jus et menus sont proposés en fonction des saisons), corbeille débordant de différents pains, multitudes de petites confitures absolument divines (je rêve encore chaque matin de me réveiller avec des tartines à la confiture de mûres-menthe -avec Kelly Slater et/ou Ryan Gosling aussi, mais c'est un autre sujet), un oeuf à la coque habillé de façon si mignonne que je pense que nous avons gloussé telles les poules qui ont donné ces oeufs pendant une bonne huitaine de minutes et le müesli Claus, spécialité de la maison apparemment et qui était là encore, délicieux. Tout était bon, parfait en fait. Et le scone ? 9/10, très certainement.
L'endroit est simple, joli, agréable, les amoureux des petits-déjeuners sont comblés (je l'étais vraiment) et les amoureux des petits-déjeuners salés aussi; la carte déborde de recettes pour tous les goûts et tous les appétits. 
A l'addition, 18 euros pour tout ce que j'ai cité ci-dessus (+ 6 euros si je ne m'abuse pour les 2 scones. Mais le garçon a du être flatté par nos gloussements, il nous les a offerts).
Voilà un nouvel intérêt à ajouter à Paris...

 photo 9-IMG_7229_zps5c0a7d88.jpg
 photo 1-IMG_7216_zps86a999d9.jpg
 photo 4-IMG_7213_zps9debceef.jpg
 photo 2-IMG_7217_zps36a0d441.jpg
 photo 11-IMG_7239_zpsb5085ef9.jpg
 photo 6-IMG_7222_zps2faf10de.jpg
 photo 8-IMG_7228_zpsf42d46a2.jpg
 photo 5-IMG_7220_zps82387cc6.jpg
 photo 10-IMG_7235_zps12eee803.jpg
Claus, l'épicerie du petit-déjeuner
14 rue Jean-Jacques Rousseau, 75001 Paris

7 commentaires:

  1. Han, il faut que j'essaie ça ! Tu m'y emmèneras ?

    RépondreSupprimer
  2. Je passe très souvent devant mais jamais le matin. Un jour, peut être ..!

    RépondreSupprimer
  3. @ Shalima : moi je veux bien qu'on y retourne toutes les trois du coup ! ^^

    RépondreSupprimer
  4. J'adore les petits déjeuner et je suis une grande testeuse devant l'éternel de brunch (faits maison ou faits maison en restaurant). Je pense que cette adresse va rejoindre la liste "à tester l'an prochain quand nous habiterons Paris" !

    RépondreSupprimer
  5. Je passe parfois devant, toujours séduite par l'idée d'y aller un jour. Il faudra que je me fasse violence un de ces jours, pour me lever, et y aller - tes photos m'ont vraiment donné plus qu'envie :)

    RépondreSupprimer